LA BATAILLE D’OSORNO

Spécialistes du Chili, Régine et Guy Ringwald racontent le combat de laïcs catholiques de la ville d’Osorno, qui refusent, en 2015, la nomination de Mgr Juan Barros comme évêque de leur diocèse.

Ce dernier est en effet accusé d’avoir couvert un prêtre prédateur sexuel, Fernando Karadima, autour duquel s’est nouée pendant des années une extraordinaire collusion des pouvoirs. Après avoir ostensiblement soutenu cet évêque lors de sa visite officielle au Chili, le pape François finit par céder aux contestataires et par accepter la démission de Juan Barros.

L’enquête menée par Régine et Guy Ringwald révèle les tensions et les rivalités internes à l’Église du Chili depuis des décennies, ainsi que les enjeux politiques qui les animent. Et notamment les liens qui ont uni l’ancien dictateur Augusto Pinochet à l’épiscopat chilien et au Vatican.

Ils montrent aussi comment des « croyants de base » ont réussi à organiser un contre-pouvoir qui a fini par gagner contre la toute puissante Curie romaine.

« L’enquête et le récit détaillé de Régine et Guy Ringwald doivent être lus intégralement pour comprendre jusqu’où peut aller le mal des abus et jusqu’où il faut porter le fer pour en sortir », écrit Jean-Louis Schlegel, sociologue des religions et éditeur, dans sa préface.

Ce livre est coédité avec la revue Golias.