L’écologie contre le capitalisme – Ce qu’il faut sauver, ce qu’il faut stopper

L’urgence n’est pas seulement climatique, nous disent les auteurs de cet ouvrage : elle est aussi économique. Les périls écologiques obligent à refonder notre économie, dominée par le capitalisme financier.

Economistes et écologistes, François Gibert et Claude Simon dessinent une ligne de crête entre deux écueils, l’immobilisme et le dirigisme. « Ni angélisme, ni utopie », proclament-ils.

Ils en appellent à une économie de marché régulée, où l’accumulation comme la sphère financière sont bridées. Où ce qui doit primer, ce sont les « communs », ces biens non marchands qui font société. Ils proposent de soumettre la création et la répartition des richesses à des impératifs supérieurs : la préservation du climat et de la biodiversité.

François GIBERT est polytechnicien, docteur en sciences économiques. Ancien dirigeant d’entreprise, il a fondé une société dans l’énergie solaire (EKLOR). Il a été tête de liste EELV aux élections municipales à Niort (Deux-Sèvres) en 2020.

Claude SIMON est agrégé d’économie et de gestion, professeur émérite à l’ESCP. Il a mené une double carrière d’enseignant-chercheur et de professionnel comme expert-comptable. Il est notamment l’auteur de L’idéologie néolibérale : ses fondements, ses dégâts (Temps Présent, 2016).