LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES D’UN JUIF REVOLUTIONNAIRE

Alexandre Thabor, aujourd’hui âgé de 92 ans, nous livre l’incroyable récit que lui a fait son père, Sioma, il y a quelques décennies : celui de sa vie, de ses combats et de son amour pour sa femme, Tsipora, morte en déportation à Auschwitz.

Il nous plonge dans les plus grands conflits du XXe siècle :
au cœur de la Révolution russe à Odessa ;
au sein des Brigades internationales pendant la guerre civile espagnole ;
comme prisonnier dans les camps du régime de Vichy ;
aux côtés des partisans de la création d’un État d’Israël binational

Un récit époustouflant, épique et sentimental qui nous fait voyager à travers l’histoire et les continents.

Une aventure intérieure aussi, celle d’un homme qui voit s’effondrer ses idéaux de paix, de justice et de fraternité.

Alors qu’il ne signe plus de préface, Edgar Morin a fait cette fois une exception :

« Lorsqu’Alexandre Thabor m’a proposé de lire son livre, j’ai dans un premier temps été ému et bouleversé par son récit […]. Quand un matin je l’eus terminé, j’étais sous le choc d’une émotion d’une extraordinaire intensité. » Edgar Morin, extrait de la préface.

L’auteur. Né en 1928 à Tel Aviv, Alexandre Thabor a été caché pendant l’Occupation par des dominicains suisses, puis il a participé à la création de l’État d’Israël et s’est établi en France où il a travaillé au ministère de l’Économie avec des proches de Pierre Mendès France, avant de retourner s’installer à Tel Aviv. Il vit aujourd’hui à Montpellier.