Temps Présent, une aventure chrétienne. Tome 2 : une avant-garde catholique, 1950 – 1968

Thématiques : , ,

Avec les trois publications successives de la société Temps Présent, le lecteur plongera dans l’histoire peu connue d’un catholicisme français très engagé « à gauche » entre 1950 et 1968. De cette période, on ne retient souvent que le combat des prêtres-ouvriers qui se termine par la condamnation de 1954. Ce livre présente leurs amis laïcs, conseillés discrètement par un groupe de clercs dont le célèbre dominicain M.-D. Chenu. S’ils s’associent aux luttes ouvrières, ces catholiques se mobilisent plus encore contre le colonialisme (Indochine, Algérie).

L’étude montre aussi que le début de la « crise catholique » remonte aux années 1955-1957. Les condamnations romaines pleuvent, touchant d’abord les militants ouvriers. Mais les interrogations, sur l’Eglise et sur la foi elle-même, atteignent aussi les intellectuels, dès cette époque.

Vu sous l’angle de la revue Lettre, on découvre que le Concile n’a pas été vécu comme le remède à une crise si profonde. L’intérêt de ce livre ne se réduit donc pas à l’étude du « progressisme catholique » des années cinquante. Avec ses groupes de recherche, la revue Lettre a été un laboratoire pour une expression neuve de la foi chrétienne.